la revue
Médias
Petits arrangements entre amis Abonnés
Petits arrangements entre amis

Je sais que cet article donnera l’impression que je fais la leçon. Je n’arriverai pas à convaincre du contraire. Pourtant, j’aimerais qu’on retienne si possible que c’est avant tout la description d’un milieu, d’un système que je fais ici.


Pour le numéro 4 de la revue que vous tenez en main, nous avons eu une idée un peu folle. Satisfaits d’avoir parlé avec « notre » Michel le mois dernier, nous avons cherché un autre entretien choc pour le suivant. Après Platini, qui ? Zidane ? Il ne s’exprime jamais, ou peu. Fred Hermel pour faire le lien ? Échec.

« En fait, le vrai coup, ce serait Deschamps, la grande explication face à L’After. » Il a de super idées, Gilbert, non ? Ça m’a emballé. Je ne sais pas comment j’ai pu y croire. Gilbert m’a vendu un 90/10. Moi, 10 % de chances, j’ai trouvé que ça valait la peine d’espérer.

Je me suis imaginé face à lui, avec mes questions. Sur le jeu, bien sûr. Une histoire du jeu, j’ai un livre entier à lui proposer. Évidemment, je ne me serais pas dégonflé à propos de Bachir Nehar, son intendant-agent, de sa charte éthique, de Benzema, de Le Graët. Je lui aurais demandé s’il pense toujours que c’était une bonne idée d’arrêter le championnat pendant la pandémie, alors qu’aucun autre pays ne l’a fait. Je crois que je lui aurais épargné l’OM de Tapie et la Juve du procès pour dopage des années 1990. Il a trempé dans pas mal d’affaires, mais, pour une bonne interview, je peux être magnanime. Le clash n’aurait rien donné.

J’y ai cru, donc. Je me suis accroché aux 10 %. Je ne sais pas comment Gilbert a fait son évaluation, peu importe. Sa mission, c’était l’approche tactique. Le 10 décembre, Didier Deschamps était invité sur RMC, chez son partenaire de paddle, Jérôme Rothen, il suffisait de le choper à la sortie. Une broutille. Stratégie zéro risque. Un 4-4-2 à plat, classique.

Un mois plus tard, force est de constater...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

la revue
Médias
Petits arrangements entre amis Abonnés
Daniel RIOLO
Daniel RIOLO

Journaliste et animateur historique de l'After Foot, il est surtout connu pour rester zen face aux insultes sur Twitter.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Bingo : Courbis sans artifice
Bingo : Courbis sans artifice Abonnés

Comment ça, Rolland aurait, à l’antenne, quelques tics de langage et de syntaxe, voire idéologiques ? Rendez-vous pour vérifier et compter les points dès la prochaine émission avec nos cartes de bingo. S’il est en forme, c’est 15 minimum.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Les 24 h chrono de Gilbert par Jérôme THOMAS (dialogues) et Constance GOURNAY (Photos)

0 commentaire