Menu

Les vérités que le monde du foot doit entendre

Quels sont les dix meilleurs clubs français ? Gratuit
Publié le 27 mai 2021
Quels sont les dix meilleurs clubs français ?

Jamais facile d'établir un tel classement tant il y a toujours une part de subjectivité. Notre abonné s'y essaie, le débat est ouvert.

Nous n'avons plus besoin de dire que le football français est loin d'être le meilleur d'Europe. Trop souvent surévalué par des soi-disant spécialistes, la cinquième place qu'il occupe au coefficient UEFA ne reflète pas son palmarès qui ne comporte que deux Coupes d'Europe.

Toutefois, une fois ce diagnostic posé, qu'est-ce qui empêche de classer nos clubs ? Le sujet est peut-être inintéressant pour certains mais il me passionne à titre personnel. A mon sens, un club comme Lyon est surestimé historiquement parlant, tandis que Reims figure sans doute trop rarement dans le top 10 des personnes interrogées.

Mon top 10 des meilleurs clubs français est probablement subjectif, mais s'appuie sur une argumentation solide et fondée.

- 10e : le Sporting club de Bastia. Le club Corse a touché le fond il y a quelques années, et son palmarès est presque vierge, son dernier titre majeur étant la coupe de France 1981. Toutefois, le Sporting a fait rêver des milliers de supporters lors de son épopée en coupe UEFA 1978. Il est si rare qu'un club français atteigne une finale de coupe d'Europe que la présence de Bastia dans ce classement s'impose.

- 9e : l'AJ Auxerre : le club entraîné si longtemps par Guy Roux n'a jamais atteint une finale de coupe d'Europe, mais il est invraisemblable qu'une si petite ville ait pu autant faire rêver ses supporters via les diverses campagnes européennes de son club. Si l'AJA atteindra son apogée en 1996 avec un doublé national, n'oublions pas sa formidable aventure européenne en C3 1993 où les Bourguignons sont éliminés par Dortmund aux tirs aux buts en demi-finale.

- 8e : le FC Nantes : Le club est respecté au niveau national, notamment grâce à son fameux « jeu à la nantaise », aux grands joueurs qu'il a su faire sortir de son centre de formation et à ses huit titres de champion. Mais ses trop exceptionnels bons parcours en coupe d'Europe, hormis deux demi-finales en 1980 et 1996, empêchent le FCNA d'être mieux classé.

- 7e : L'Olympique Lyonnais : Non, vous ne rêvez pas ! J'ai mis l'OL à cette peu glorieuse 7e place. Pourquoi ? Malgré son record de sept championnats consécutifs, ce n'est pas, pour moi, ce qui permet à un club d'être considéré comme très grand. Tout comme Nantes, l'OL souffre d'un déficit d'épopées européennes. Le club n'a ainsi jamais atteint une finale de coupe d'Europe, a trop rarement renversé des situations lors de matchs allers-retours, et n'est allé que quatre fois dans le dernier carré d'une coupe d'Europe.

- 6e : l'AS Saint-Etienne : Qui c'est les plus forts évidemment ? Ce ne sont pas les verts. Ils sont, à mes yeux, historiquement plus forts que leurs voisins Rhodaniens, mais ils n'ont plus rien gagné depuis 1981. Ce qui sauve l'ASSE ? Ses dix titres de champions acquis en 25 ans, et leurs grands parcours en coupe d'Europe, dont le plus célèbre reste celui de 1976 qui se conclut par la finale perdue face au Bayern après avoir renversé le Dynamo de Kiev et disposé du PSV Eindhoven.

- 5e : Le Stade de Reims : l'histoire de ce club est trop méconnue par les fans, pourtant, Reims a remporté six titres de champions en 14 ans, fourni l'ossature de l'Equipe de France en 1958, et, a, surtout, disputé deux finales de Coupe des Champions en trois ans. Nos clubs français contemporains donneraient n'importe quoi pour en faire autant.

- 4e : les Girondins de Bordeaux : Ce club aux six titres nationaux mérite le respect car s'il n'est pas brillant depuis près de dix ans, il a un passé glorieux. Certes, c'est surtout sous l'ère Bez qu'il a brillé, car il a réalisé de beaux parcours européens, dont une demi-finale de C1 en 1985 contre la Juve de Platini, et une autre en C2 1987 contre Leipzig. Toutefois, après sa rétrogradation administrative de 1991, il se retrouve cinq ans plus tard en finale de C3 après avoir sorti en quarts le Milan de Baggio avec son trio Lizarazu-Zidane-Dugarry. Que dire de plus ?

- 3e : l'AS Monaco : Le club princier mérite le respect car outre ses huit titres de champions, il a connu dans ses rangs de formidables générations de joueurs, est allé deux fois en finale de Coupe d'Europe, et sept fois dans le dernier carré, dont six fois en quinze ans. Inutile d'aller plus loin.

- 2e : le Paris- Saint-Germain : Il a certes remporté neuf titres de champions, dont sept en huit ans, mais il a surtout gagné une Coupe des Coupes en 1996, et chose plus incroyable, est allé cinq fois de suite dans le dernier carré d'une coupe d'Europe, dont deux fois de suite en finale. Le PSG actuel devrait d'ailleurs s'inspirer de cette époque Canal+.

- 1er : l'Olympique de Marseille : Seul club français à avoir remporté la Ligue des Champions, sans oublir ses neuf championnats officiels et dix officieux. Même si une grande partie de ces titres a été remportée sous l'ère Tapie, et que certains n'ont probablement pas été gagnés honnêtement, aucun autre club français n'est capable de mobiliser toute une ville quand celui-ci est attaqué, voire malmené.

Voilà un classement, il vaut ce qu'il vaut, mais il est basé sur des faits précis. Des faits que certains ne connaissent pas, car ils sont anciens. Toutefois, un fan de foot qui se respecte ne peut ignorer l'histoire.


Supporter de l'OM, Jean-Baptiste (35 ans) habite à Lyon et officie en tant que chargé de rédaction. Il est aujourd'hui abonné à la revue After Foot.
commentaireCommenter