Les vérités que le monde du foot doit entendre

Mauricio Pochettino et l’appel du large Gratuit
Publié le 25 novembre 2021
Mauricio Pochettino et l’appel du large

Alors que beaucoup de rumeurs circulent autour du départ de Mauricio Pochettino, réflexion sur un éventuel départ du côté de Old Trafford et pourquoi le projet Mancunien serait sportivement plus intéressant que le projet parisien pour le coach argentin.

Après la défaite 2-1 du PSG sur le terrain de Manchester City, le « cas » Mauricio Pochettino fait de plus en plus débat. Certes malgré la défaite, les Parisiens ont assuré leur qualification pour les huitièmes de finale. Certes en championnat le PSG compte déjà 11 points d’avance sur le deuxième l’OGC Nice. Certes la saison dernière Mauricio Pochettinio avait mené les Parisiens dans le dernier carré de la compétition reine du football européen après avoir sorti en 1/8 finale le FC Barcelone de Lionel Messi en l’emportant 4-1 au Camp Nou, et le Bayern Munich en quart de finale après une victoire 3-2 en Bavière. Cependant le coaching de Mauricio Pochettino laisse sceptique de nombreux observateurs notamment depuis le début de la saison.

En dehors de la belle victoire 2-0 au Parc des Princes contre les Citizens, les prestations des Parisiens n’ont guère été convaincantes en Ligue des champions : un nul 1-1 flatteur à Bruges, une victoire 3-2 à l’arraché contre le Red Bull Leipzig à domicile après avoir été mené au score, un nul 2-2 qui aurait pu se transformer en défaite à Leipzig, une défaite totalement logique sur le terrain de City qui aurait pu être bien plus large, alors qu’en championnat les Parisiens gagnent grâce à leurs individualités mais pas en s’appuyant sur un fond de jeu, un collectif bien huilés.

Les attentes sont d’autant plus grandes en raison du Mercato estival parisien et des arrivées des joueurs de dimension mondial. Lionel Messi évidemment, mais également Gianluigi Donnarumma champion d’Europe avec la Squadra Azzura, Sergio Ramos son expérience, son leadership, et sa gagne en Ligue des champions avec 4 couronnes européennes, Achraf Hakimi et l’international néerlandais Georginio Wijnaldum vainqueur de la ligue des champions en 2019 avec Liverpool. Cependant à la fin du mois de novembre 2021, cette équipe destinée à écraser la Ligue 1 et à conquérir la Ligue des champions 2022 n’impressionne guère. Mauricio Pochettino est plus que jamais le principal accusé et se trouve sur la sellette.

En poste depuis le 2 janvier 2021, il n’a toujours pas imposé sa patte tactique et footballistique, son autorité son leadership. Et si pour Mauricio Pochettino la meilleure chose serait de partir, pour un challenge sportif plus intéressant, par exemple à Manchester United ?

Au prime abord cette réflexion peut sembler incongrue mais pas tant que cela. On a nous a présenté le PSG en début de saison comme un vainqueur en puissance de la Ligue des champions, en s’appuyant sur le trio offensif, Messi, Neymar, Mbappé. Or la formation parisienne est une formation mal équilibrée, qui manque de joueurs de très grande classe internationale au milieu de terrain et aux postes de défenseurs latéraux. Ensuite quand on analyse la liste des différents coachs passés sur le banc parisien depuis l’arrivée du Qatar, on arrive à la conclusion que le coach n’est pas le problème numéro 1 du PSG. Prenons les coachs qui ont « échoué » à Paris. Carlo Ancelotti ( janvier 2012-juin 2013 ), de nombreux titres en Italie, en Angleterre et en Allemagne, 3 ligues des champions. Laurent Blanc ( 2013-2016 ), Unai Emery ( 2016-2018 ) 4 fois vainqueur de la Ligue Europa, Thomas Thuchel ( juillet 2018-décembre 2020 ), qui quelques mois après son départ de Paris remporta la Ligue des champions avec Chelsea.

Coacher le PSG est un travail très difficile, encore plus difficile qu’ailleurs, dans un club ou les stars font ce qu’elles veulent et ont du mal à jouer pour l’équipe, à se sacrifier pour le collectif. Un Jrgen Klopp qui débarquerait demain à Paris pour imposer son football basé sur le Gegenpressing le pourrait-il ? A mon avis non il ne le pourrait pas avec des joueurs comme Messi, Neymar, Mbappé qui refusent d’effectuer le travail ingrat, le travail défensif d’être les premiers à faire le pressing pour récupérer le ballon quand l’équipe ne le possède pas. D’un autre côté le projet sportif parisien pour moi est sujet à caution. Effectuer le doublé championnat-coupe nationale est considéré comme une chose normale, une routine où Paris depuis une décennie n’a pas de véritable concurrence, ou tout du moins très occasionnellement.

Ensuite, il est très difficile d’épouser un projet sportif ou le seul critère de réussite sportive véritable est la conquête de la Ligue des champions. Une victoire dans cette épreuve par définition ne se commande pas, ne se planifie pas.  En allant à Manchester United, Mauricio Pochettino évoluerait dans le championnat le plus relevé du monde, avec le Liverpool de Jürgen Klopp, le Chelsea de Thomas Tuchel, le Manchester City de Pep Guardiola, ces trois équipes candidates à la victoire finale en 2022. Et n'oublions pas également les seconds couteaux de qualité : le Tottenham d’Antonio Conte, les Gunners d’Arsenal, Leiceister City, West Ham United, le Wolverhampton de Bruno Lage etc…Une densité compétitive qui n’a rien à voir avec la Ligue 1 dont le niveau est plus proche du championnat portugais et néerlandais.

Dans ce contexte ultra-compétitif, terminer à la quatrième place et conquérir par exemple la coupe d’Angleterre, la FA Cup, ne serait pas un échec pour Mauricio Pochettino. Certains diront que Manchester United est à la rue en Premier League comme l’attestent les différents défaites : à l’extérieur 4-2 à Leiceister, 4-1 à Watford, à Old Trafford 1-0 devant Aston Villa, 5-0 face à Liverpool, 2-0 dans le derby devant City. Cependant le coach argentin aurait à sa disposition un effectif de qualité notamment sur le plan offensif avec Cristiano Ronaldo, Edinson Cavani, Jadon Sancho, Marcus Rashford, Anthony Martial, voir dans d’autres secteurs, au milieu de terrain Paul Pogba, Bruno Fernandes, Donny van de Beek, Scott McTominay, Nemanja Matic, ou en défense : David de Gea, Harry Maguire, Raphael Varane.

Rappelons qu’en Angleterre Mauricio Pochettino s’était illustré pendant cinq saison avec les Spurs de Tottenham ( 2014-2019 ), en terminant cinquième de la Premier League en 2015, quatrième en 2019, troisième en 2016 et 2018, deuxième en 2017, et hissa la formation londonienne en finale de la ligue des champions 2019 après avoir battu des formations huppées comme le PSV Eindhoven, l’Internazionale, le Borussia Dortmund, Manchester City et l’Ajax Amsterdam. Mauricio Pochettino obtint d’excellents résultats avec Tottenham et en faisant pratiquer aux Spurs un football de grande qualité.

En débarquant à Manchester United dans les prochains jours ou les prochaines semaines, Mauricio Pochettino disposerait d’un meilleur effectif que ceux dont il disposa quand il était sur le banc de Tottenham, et pourrait mettre plus facilement en place ses idées, sa philosophie de jeu qu’à Paris, avec des joueurs ambitieux, jeunes et expérimentés, prêt à travailler sans rechigner pour obtenir des résultats ou remporter des titres. Je pense notamment à des joueurs revanchards et qui veulent toujours gagner comme l’ancien parisien Edinson Cavani et Cristiano Ronaldo, l’incarnation de l’hyper-exigence au très haut niveau même à l’entraînement à la différence d’un Neymar par exemple.

Avec un Mauricio Pochettino sur le banc à Manchester United on pourrait songer à un scenario à la Tuchel en mai 2021, ou à un Pochettino capable d’amener les Red Devils en finale comme il l’avait fait en 2019 avec Tottenham. Au regard des résultats en Ligue des champions cette automne dans un groupe qui était casse-gueule, l'Atalanta Bergame qui pratique le meilleur football en série A depuis cinq saisons, Villareal qui a battu les Mancuniens en finale de la Ligue Europa en 2021, les Youngs Boys Berne qui ont battu en Suisse United au cours de la première journée, et ou les Red Devils sans rien montrer sur le plan du jeu collectif et sans pratiquer un football de qualité loin s’en faut, ont assureé leur qualification pour les huitièmes de finale et la première place du groupe. Cc’est un scénario qui, aujourd’hui, n’est pas le plus probable mais qui n’est pas impossible de voir se produire au printemps 2022.


Victor Martins, abonné à la revue de l’AfterFoot, eusebio 1942. Historien du Sport indépendant auteur de onze ouvrages sur les grands clubs européens aux éditions Sydney Laurent sous le pseudo d’Antonio Camacho.
commentaireCommenter