Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le Netflix de l'indignation Abonnés
Publié le 24 août 2022
Le Netflix de l'indignation
La twittosphère ordinaire s'indigne ouvertement du moindre petit scandale. Les footballeurs, eux, semblent cultiver par moment une indignation sélective...

Mars 2022. Au château de Clairefontaine, les Bleus préparent leurs deux prochains matches amicaux, contre la Côte d'Ivoire à Marseille puis contre l'Afrique du Sud à Villeneuve d'Ascq. Les joueurs sélectionnés par Didier Deschamps sont conviés à participer à une séance photo avec les sponsors de la Fédération Française de Football. Tous se plient à cet exercice sans discuter. Tous, sauf un. Et non des moindres. Puisqu'il s'agit de l'attaquant phare de l'équipe de France : Kylian Mbappé.

Connu pour sa maturité et son éloquence rares à son âge, le prodige de Bondy assume parfaitement son refus et l'explique d'emblée. Il refuse d'associer son nom et son image à des entreprises liées à la malbouffe, visant sans les nommer KFC et Coca-Cola, alors qu'en marge de sa carrière de joueur il est engagé dans la lutte contre la malnutrition des enfants.

Parce que c'est Kylian Mbappé, parce qu'il est un cadre de l'équipe de France, l'information ne tarde pas à être connue aux six coins de l'Hexagone. Et de nombreuses personnes acclament son geste. D'autres le lui reprochent. Dans les deux cas, son acte n'a laissé personne indifférent dans le macrocosme du football français. Difficile de parler de microcosme quand il y a autant de personnes en France qui aiment et suivent ce sport quotidiennement, avec autant de force.

Lorsqu'il est arrivé pour la première fois au château de Clairefontaine, en 2017, Kylian Mbappé a signé la convention qui le lie à la FFF. Comme tous les joueurs arrivés avant lui, et tous ceux arrivés après lui. Un texte imaginé, écrit et ratifié en 2010, sur les cendres du désastre de Knysna. Pour contribuer à redorer le blason des Bleus auprès du grand public, ce qui sera fait à la faveur du barrage victorieux contre l'Ukraine en vue de la...

Contenu disponible gratuitement

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter