Les vérités que le monde du foot doit entendre

Les Rangers : une légende dans la légende Abonnés
Publié le 26 mars 2021
Les Rangers : une légende dans la légende

HOMMAGE. Si de l’étranger le titre déjà acquis des Rangers s’apparente à un signe de renouveau, il n’est pas qu’une énième couronne ajoutée à un palmarès déjà riche. Voici pourquoi.

Informaticien et ancien contributeur pour So Foot, Gregory Sokol (37 ans) est un supporter de l'OM. Il est abonné à la revue de l'After Foot.

L’image a fait le tour des désormais incontournables réseaux sociaux. Steven Gerrard roule au pas aux abords d’Ibrox, tantôt ralenti par les supporters en transe, tantôt forcé d’attendre que la fumée des pots allumés par ces derniers se dissipent. Les écharpes lancées de joie jonchent le capot de la voiture de l’entraîneur des Rangers. Le héros monte le son de l’autoradio et le « Simply the Best » de Tina Turner, le tube accompagnant habituellement l’entrée des joueurs, termine d’exciter les fidèles de la cathédrale protestante.

Des scènes de liesse d’un autre temps compte tenu du contexte sanitaire, et d’un temps encore plus ancien pour des supporters du PSG ou du Bayern repus de titres nationaux. La légitimité de braver l’interdiction de se regrouper pour fêter ce qui constitue après tout le 55e titre de champion de l’histoire des Gers peut interroger.

Certes, c’est le premier titre de champion du club le plus titré d’Ecosse depuis 2011. Un club qui a, depuis, connu les affres de la quatrième division, les terrains plus ou moins bosselés de Berwick-upon-Tweed ou de Stenhousemuir et les éliminations prématurées en coupe d’Europe, comme contre le modeste club luxembourgeois du Progrès Niederkorn. Depuis maintenant trois saisons, Steven Gerrard apporte l’exigence du très haut niveau et tire le meilleur de joueurs toujours invaincus cette saison toutes compétitions confondues avant la défaite contre le Slavia en 1/8e retour de Ligue Europa. Mais l’hystérie des supporters relève également du soulagement.

Les supporters des deux clubs mythiques de Glasgow mettent un point d’honneur à se différencier jusque dans les moindres détails. Lorsque l’un chante God Save The Queen, l’hymne britannique, l’autre hurle The Soldier’s Song, le pendant...

Contenu disponible gratuitement

48 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter