Les vérités que le monde du foot doit entendre

A-t-on raison de dénigrer les émotions ? Abonnés
Publié le 4 août 2021
A-t-on raison de dénigrer les émotions ?

La prise en compte des émotions des supporters est la grande absente de l'évolution moderne du football. Celles-ci sont pourtant sa raison de vivre.

Le football est considéré comme le sport le plus populaire, le plus accessible et le plus pratiqué au monde. Il suffit d’un ballon pour se lancer dans un concours de jongles et d’avoir 4 objets pour faire les poteaux des cages (on sait bien qu’on n’a pas besoin de barre transversale ; pour les enfants, la barre correspond à la hauteur maximale que le gardien peut atteindre !). Des enfants jouent au football partout dans le monde en se prenant pour les plus grands, essayent de faire comme eux, se coiffent comme eux et accrochent des posters de leurs idoles dans leur chambre. La passion du sport, et du football en particulier, est un héritage, souvent familial, parfois local mais toujours précieux.

Est-ce que cet héritage perdurera pour les prochaines générations ? Est-ce que le football restera un sport universel et permettra aux humains du monde entier de vibrer pour leur passion commune ? Cette question m’est apparue cruciale quand j’ai appris que seul un tiers (12 sur 36) des matchs de la phase de poules de cet Euro était diffusé en clair en France… C’est la première fois que cela me paraît si extrême… Je regarde peu de matchs, je préfère écouter l’After. Mais s’il n’y a plus de matchs en clair à la télé, certains parents ne partageront pas ces moments foot avec leurs enfants.

Des étoiles ou des dollars dans les yeux ?

De plus, le football est dans une période de grand bouleversement. A mon avis pour le pire… Au niveau des compétitions d’abord : l’Euro à 24 avec 4 des 6 meilleurs troisièmes qui se qualifient pour les 8èmes de finale et la Copa America où il n’y a qu’une seule équipe éliminée dans les 2 groupes de cinq équipes… Alors que les joueurs multiplient déjà...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter