Les vérités que le monde du foot doit entendre

Laissons la politique à l’écart des supporters ! Gratuit
Publié le 26 octobre 2022
Laissons la politique à l’écart des supporters !
Il y a quelques semaines, l’After Foot a invité le politologue Jean-Yves Dormagen, président fondateur de l’institut de sondage Cluster 17. Ils sont revenus sur l'enquête qui étudiait le "rapport des Français au sport" (30/08/2022-01/09/2022).

Bien que cette enquête d’opinions soit riche d'enseignements, il faut cependant se garder le plus possible de politiser le supporterisme. Au milieu d’une société française plus que jamais divisée et segmentée (le sociologue Jérôme Fourquet parle d'« Archipel français »), supporter un club, qui plus est en allant au stade, se fait dans le cadre d’un partage où différentes couches sociales vibrent pour les mêmes couleurs. Ces couleurs ne sont pas celles d’un parti politique, qui par essence clive une société, mais celles d’un blason dont la finalité sociale est au contraire de rassembler.

Ce n’est pas en tant que supporter que l’on vote

L’enquête de Cluster 17 le confirme : on peut supporter le même club et être très éloigné idéologiquement. En prenant en compte le vote des supporters interrogés pour les quatre principaux candidats à l’élection présidentielle, on constate une répartition des votes dans des proportions évidemment différentes : 40% des supporters du PSG sondés ont ainsi voté Emmanuel Macron au premier tour de la dernière élection présidentielle, 25% pour Marine Le Pen, 16% pour Jean-Luc Mélenchon et 5% pour Éric Zemmour. Les supporters de l’OM sondés ont quant à eux voté à 28% pour Emmanuel Macron au premier tour, 25% pour Le Pen, 25% pour Mélenchon et 6% pour Zemmour. Prenons enfin les supporters de l’OL (21% Macron, 24 % Le Pen, 24% Mélenchon, 9% Zemmour), du RC Lens (23% Macron, 26% Le Pen, 24% Mélenchon, 11% Zemmour) ou de l’ASSE (18% Macron, 30% Le Pen, 19% Mélenchon, 7% Zemmour) et l’on retrouve une diversité idéologique et électorale qui rend impossible toute politisation-type du supporter d’un club français.

Et pour cause : ce n’est bien sûr pas en tant que supporter que l’on vote, mais en tant que citoyen faisant partie d’un ensemble sociologique dont les contours...

Contenu disponible gratuitement

79 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter