Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le foot international, c’était vraiment mieux avant ? Abonnés
Publié le 23 septembre 2021
Le foot international, c’était vraiment mieux avant ?

On entend souvent la formule « le foot, c’était mieux avant ». Je ne sais pas si cette phrase est vraie, ou s'il s'agit d'une question de génération, mais pour ma part, j’estime que le football international, celui des sélections, s’est affaibli au fil des ans.

Il y a peu de temps, Arsène Wenger a proposé de passer à une coupe du monde tous les deux ans. Je suis contre, car ces événements doivent rester rares, c’est suffisant une fois tous les quatre ans. En revanche, un aspect de sa proposition me convient : faire des trèves internationales plus longues, et donc moins fréquentes : pourquoi pas. En effet, les matchs de l’équipe de France font toujours autant de bonnes audiences quand ils passent à la télévision, y compris les matchs éliminatoires des grandes compétitions, comme c’est le cas en ce moment.

Mais ces téléspectateurs relèvent généralement davantage de l'amateurisme issus du grand public que des vrais fans de foot. L’une des raisons est probablement qu’il y a de plus en plus de matchs chaque saison, notamment les matchs de coupe d’Europe qui passionnent les fans, tout comme les championnats étrangers qui sont beaucoup plus visibles ces dernières années. Pour nous, les fans, les matchs internationaux ne deviennent intéressants que lors des phases finales. Mais là encore, certains estiment (à tort ou à raison, chacun jugera) que les coupes du monde et les euros sont devenus moins intéressants que la Ligue des champions. A titre personnel, je ne partage pas cet avis, car ces événements restent exceptionnels et se déroulent tous les quatre ans. Pourtant, je suis obligé de reconnaître que le niveau des équipes internationales n’est plus ce qu’il était.

Selon moi, le déclin s’est amorcé au milieu des années 2000, à l'issue de la coupe du monde 2006. Mon argument se base plus sur la qualité des joueurs que sur le niveau de jeu. Par exemple, les équipes Africaines ont baissé en qualité par rapport aux années 90. En 2018, il n’y avait aucune équipe africaine en 8e de finale, alors qu’en 1990, le Cameroun atteignait...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter