Les vérités que le monde du foot doit entendre

Les joueurs libres, une révolution en marche ? Abonnés
Publié le 14 juin 2022
Les joueurs libres, une révolution en marche ?
Mbappé, Pogba, Dybala, Dembélé, Kamara, Sule, Rudiger, … Nombreux sont les joueurs importants à choisir d’aller au bout de leurs contrats et ainsi devenir agents libres. Une nouvelle tendance qui illustre l'américanisation progressive du football.

C’est un changement radical de paradigme pour le mercato et une toute nouvelle dimension à ajouter à la stratégie que tentent de mettre en place les clubs. Mais c’est aussi une pierre de plus à ajouter à l’édifice de l‘américanisation du football, et ce n’est pas un hasard. En effet, de nombreux joueurs s’affichent ouvertement comme fans de sports américains, basket ou football US notamment.

Or dans ces sports aujourd’hui, certaines figures emblématiques comme LeBron James (The Decision en 2010), Tom Brady ou Kevin Durant ont amorcé ce virage de la « free agency » comme summum de la carrière du sportif. Pourquoi ? Car ils cherchent à dépasser le cadre du sport.

Leur poids sportif mais surtout médiatique et commercial a amené les joueurs à prendre plus de responsabilités sur leurs carrières. C’est ce qu’on appelle le « Player Empowerment », soit la prise de pouvoir des joueurs au détriment des clubs, des ligues ou des fédérations. Les footballeurs s’en inspirent désormais et le phénomène prend de l’ampleur. Ils deviennent des stars tous azimuts et contrôlent désormais voire mettent en scène leurs décisions de carrière (cf. le Pogmentary) pour acquérir followers, contrats et sponsors.

Leurs homologues américains soumis aux décisions de leurs franchises lorsqu’ils sont sous contrat (sous peine d’amende). Les footballeurs du Vieux Continent se sont déjà affranchis des limitations contractuelles, de communication corporate et de déclarations fracassantes. L’affaire Lewandowski et sa volonté de départ illustrent parfaitement ce constat. Peuvent-ils aller plus loin ? Ils le souhaitent assurément.

Alors que les contrats sont censés les engager pleinement dans leur club sur le long terme, les joueurs majeurs décident eux-mêmes de leur destination en faisant fi de la situation sportive et/ou financière de leur équipe. Il en va de même en sélection, l’exemple de la « grève » des...

Contenu disponible gratuitement

58 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter