Les vérités que le monde du foot doit entendre

Paris Sisyphe Germain ou l'échec perpétuel Abonnés
Publié le 7 mai 2021
Paris Sisyphe Germain ou l'échec perpétuel

Paris est-il condamné, comme le personnage de la mythologie grecque, à pousser éternellement son rocher jusqu'au sommet de la Ligue des champions sans y parvenir ?

Renaud Badina (35 ans), passionné de football depuis ses premiers souvenirs et abonné à la revue After Foot.

4 mai 2021 : 10 ans après l’arrivée des nouveaux propriétaires qataris, les Parisiens sont à nouveau éliminés de la Ligue des Champions. 30 juin 2011 : Nasser al-Khelaïfi, futur président du PSG, donnait sa première et plus marquante interview, l’objectif est annoncé, « on se donne 5 ans pour gagner la Ligue des Champions ». Le décor est planté, le coup est parti, les conséquences seront terribles. L’homme fort du club parisien a provoqué les dieux du football, négligé l’histoire de la compétition mère des clubs européens et exposé inconsciemment son club à une sentence retentissante.

Les faits parlent d’eux-mêmes ; l’équipe subira le plus de pénaltys depuis 2012 en Ligue des champions, ses joueurs clés se blesseront un à un quand ils ne seront pas expulsés à l’arrivée des matchs éliminatoires, le tirage au sort lui proposera les plus grosses écuries et ne lui fera presque aucune faveur, les statistiques ne lui donneront raison que lorsqu’elles lui seront défavorables !

Chaque année, les éliminations donneront l’impression d’une amnésie générale au sein du club, comme si ce dernier était incapable de mettre à profit l’expérience passée et comme s’il était incapable de véritablement corriger ses erreurs. Il empruntera toujours le même chemin, celui se concluant par des défaites le renvoyant à ses carences les plus douloureuses, l’identité et le caractère. S’il convient de noter que ces deux dernières années les Rouge et Bleu sont arrivés plus haut, ils donnent à tous l’impression de redescendre inlassablement tout en bas.

Lors de leur premier essai, ils ont été éliminés sans avoir été défaits mais ont perdu l’entraineur qui sera sacré l’année suivante. Ils se sont vus très beaux, méritant d’aller plus loin, et ils ne...

Contenu disponible gratuitement

44 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter