Les vérités que le monde du foot doit entendre

Peut-on aimer deux clubs à la fois ? Abonnés
Publié le 21 août 2021
Peut-on aimer deux clubs à la fois ?

Et si le polyamour existait dans le football ? C'est la thèse que soutient l’un de nos abonnés. Si l’on considère qu’une histoire ne ressemble à aucune autre, peut-on porter deux clubs dans son coeur ?

J'aimerais avoir le même avis que Daniel Riolo et dire qu'il est impossible d'aimer réellement deux clubs de football. A la limite, on devrait pouvoir dire qu'on en « supporte » un et qu'on apprécie de regarder un ou plusieurs autres clubs pour la qualité de leur jeu ou, et c'est plus la tendance aujourd'hui, parce qu’un joueur fétiche joue dans une autre équipe. Disons que ce préambule est la théorie. En pratique, je ne me retrouve pas dans cette introduction.

Retour en arrière vers les années 1990 et mon premier match de football dans un stade à Mont-de-Marsan (ma ville d’origine) pour une rencontre face à Bordeaux le 5 février 1995. Je me souviens de l’ambiance plus que du match, à part la fameuse légende du but fantôme inscrit par mon idole au double Z (le ballon serait rentré selon les locaux par un trou dans le petit filet). J'avais 11 ans quand la même année, les Girondins, le club de mon père, et le PSG arrivent en finale de coupe d'Europe. Je me souviens le soir où, à la mi-temps de Bordeaux-Milan, je suis envoyé au lit sur le score de 1-0 et ma surprise quand le lendemain matin j'apprends ce que les Bordelais ont accompli (il est probable qu'à 11 ans je n'aie pas saisi la portée de l'exploit réalisé).

Après des demi-finales plus tranquilles, je vais voir des clubs français en finale de Coupe d'Europe pour la première fois de ma jeune vie (là aussi je ne devais pas réaliser la rareté de ce genre de parcours surtout depuis les années 2000). La finale de la coupe de l'UEFA est encore en match aller-retour et après le match aller et cette défaite 2-0 de Bordeaux à Munich, il reste peu d'espoir de titre, ce qui est confirmé au...

Contenu disponible gratuitement

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter